Les attentes signifiées de la Ville de Lévis à la Société de transport de Lévis

 

PRÉAMBULE:

Soucieuse de maintenir et d’améliorer la qualité de vie de ses citoyens, la Ville de Lévis entend faire le point chaque année avec la Société de transport de Lévis, établir l’état de la situation et fixer ensemble des objectifs à réaliser. Ces attentes tiennent compte des préoccupations et des priorités identifiées par le Conseil municipal, et aussi de l’environnement externe à la Ville, notamment des politiques gouvernementales et des liens existants avec la Rive-nord et la région Chaudière-Appalaches.

 

  1. LES BESOINS DES USAGERS
  2. La Ville souhaite que la Société de transport de Lévis poursuive ses enquêtes auprès des usagers, de certaines clientèles ciblées telles les personnes handicapées, les personnes âgées, les jeunes, les organismes communautaires et la population en général, afin de mieux connaître les besoins et les attentes des citoyens en matière de transport en commun. Cet exercice doit également prendre en compte les besoins spécifiques des clientèles des principaux générateurs de déplacements du territoire, tels les établissements de la santé, les écoles, le CÉGEP, les universités, les parcs industriels etc.

     

  3. UNE RÉFLEXION SUR L’INTÉGRATION TARIFAIRE
  4. Dans un souci d’équité envers l’ensemble de sa population, la Ville invite la Société à poursuivre sa réflexion concernant la recherche de solutions visant l’uniformisation de la tarification; cette réflexion pourrait notamment porter sur l’intégration tarifaire de l’ensemble de son réseau, et proposer le cas échéant des solutions visant l’intégration rapide de cette tarification.

     

  5. RÉALISER L’INTÉGRATION DES RÉSEAUX LOCAUX
  6. Actuellement, pour desservir le territoire de la Ville nouvelle de Lévis, la Société gère trois ex-entités : Réseau TranSud, l’OMIT des Chutes-de-la-Chaudière et l’OMIT de Pintendre. La Société de transport réalisera l’intégration de ces trois (3) réseaux afin d’uniformiser les services de transport en commun sur le territoire de la Ville nouvelle de Lévis.

     

  7. AMÉLIORER LA DESSERTE EN TRANSPORT EN COMMUN
  8. Afin de maximiser et de faciliter l’utilisation du transport en commun dans tous les quartiers de la Ville, la Société visera à desservir de façon efficace et efficiente l’ensemble des quartiers de la Ville. Pour ce faire, la Société évaluera des solutions novatrices ayant déjà fait leur preuve ailleurs telles les taxi-bus, le rabattement des usagers vers les axes principaux et la maximisation de l’utilisation des autobus en dehors des heures de pointes.

    La Société cherchera non seulement à maintenir, mais aussi à améliorer le transport adapté; elle examinera également certains concepts pour répondre davantage aux besoins des clientèles des organismes communautaires.

     

  9. RÉCUPÉRATION DU 30 $ DES FRAIS D’IMMATRICULATION
  10. La réorganisation du service de transport en commun à l’ensemble du territoire de la Ville nouvelle de Lévis nécessite des investissements importants et récurrents. Compte tenu que depuis 10 ans, les citoyens de la Rive-sud ne reçoivent pas leur juste part des 30 $ de frais d’immatriculation payés chaque année, la Ville et la Société poursuivront leurs démarches dans ce dossier, notamment afin de renouveler les demandes formulées antérieurement par le milieu, et comptabiliseront la partie des frais des 30$ d’immatriculation versés par les citoyens de la Rive-sud qui n’ont pas servi à soutenir le transport en commun sur la Rive-sud.  

    Par la suite, la Ville et la Société de transport participeront avec d’autres partenaires de la Ville et de la région (commission scolaire, CÉGEP, universités, réseau de la santé, groupes environnementaux, CRCD Chaudière-Appalaches etc… à une vaste campagne d’information, de sensibilisation et de pression auprès du gouvernement afin d’obtenir, à l’avenir, la totalité des 30$ de frais d’immatriculation payés par nos citoyens afin de soutenir davantage le transport en commun dans la Ville nouvelle de Lévis, et de revendiquer auprès du Gouvernement du Québec le remboursement des sommes versées en trop au cours des dix dernières années afin d’obtenir justice et équité.

     

  11. CONSOLIDER L’AXE " EST –CENTRE – OUEST "
  12. La Ville et la Société ont convenu de mettre en œuvre des projets efficaces afin de consolider l’axe stratégique " EST – CENTRE – OUEST "de transport en commun sur le territoire de la Ville. Cet axe structurant emprunterait le boulevard de la Rive-sud, auquel seront greffés les principaux parcours de rabattement.

    La consolidation de cet axe à des fins de transport en commun permettra de mieux desservir la clientèle des principaux générateurs de déplacements de notre territoire (écoles, CÉGEP, universités, établissements de santé et services sociaux, parcs industriels, pôles commerciaux, bureaux etc…). Cette consolidation viendra également raffermir le sentiment d’appartenance de la population des ex-municipalités envers la Ville nouvelle de Lévis, et permettra d’encourager notre population à consommer les biens et services sur notre territoire.

     

  13. ASSUMER L’ARRIMAGE AVEC LE TRANSPORT EN COMMUN RÉGIONAL
  14. Au forum régional du CRCD tenu récemment à Saint-Georges, les élus de la Ville de Lévis ont sensibilisé les partenaires de la région Chaudière-Appalaches à l’importance d’identifier et de mettre en place des réseaux régionaux de transport en commun qui convergent vers la Ville nouvelle de Lévis. Les utilisateurs de ces réseaux régionaux doivent être pris en charge à leur arrivée à Lévis, afin d’avoir un accès efficace aux institutions et places d’affaires de la Ville.

    La Ville de Lévis demande à la Société de transport d’identifier les arrimages requis avec ces futurs réseaux de transport régionaux, afin que le réseau de la Ville soit adéquatement branché aux réseaux régionaux convergeant vers Lévis.

     

  15. INTERCONNEXION NORD-SUD
  16. La Ville et la Société poursuivront les démarches en cours afin de faciliter l’interconnexion des réseaux de transport en commun de la Rive-sud et de la Rive-nord. Ces interconnexions doivent se faire au niveau des ponts et de la traverse de Lévis.

     

  17. TRAVAUX À LA SORTIE DES PONTS
  18. D’importants travaux de construction ont été entrepris récemment par le Ministère des transports à la sortie des ponts. La Ville et la Société de transport s’engagent à poursuivre leur collaboration avec le MTQ tout au long des travaux. Au besoin, la Société pourra proposer des solutions alternatives au MTQ afin de soulager la congestion routière anticipée durant ces travaux.

    La Ville et la Société identifieront les mesures mises en place durant ces travaux qui pourraient par la suite être maintenues sur une base permanente, afin d’encourager l’utilisation du transport en commun (voies réservées, feux prioritaires, etc…)

     

  19. PLAN D’ACTION

La Société élaborera un plan d’action 2002-2005 en s’appuyant sur les résultats de la consultation et en intégrant les attentes signifiées du présent document.

 

 

Rédigé par Benoît Chevalier

Validé par Mario Sirois

17/04/2002